Non classé

Bilan lecture 2021

75 lectures enregistrées pour l’année 2021! Depuis que je tiens les comptes, c’est la première fois que j’atteins ce score. Après, aucune compétition là-dedans, aucun challenge. La lecture est tout autant un plaisir qu’un moyen d’apprentissage dans mon écriture. Lorsque je termine un livre, je réfléchis à ce que j’ai aimé et pourquoi, tout comme à ce que je n’ai pas aimé. Cela m’aide à y voir plus clair dans ma propre façon de raconter des histoires, et dans quelle direction je veux progresser.

Des chiffres

  • 52% de romance soit un livre sur deux quand même. Je ne suis pas romantique addict pour rien !
  • 37% de jeunesse dont 14% de Young Adult (ado +15). Plus je me plonge dans la littérature jeunesse, plus j’y prends plaisir. Et je n’ai pas noté tous les livres et albums lus avec mes filles !
  • 63% de littérature francophone ! contre 37% d’anglophone. Si la répartition en faveur de la langue française littéraire est au top, ce serait bien aussi de lire d’autres littératures étrangères !
  • 49 % d’imaginaire, 37 % de contemporain et 12 % d’historique ! C’est une répartition qui me convient bien en bonne éclectique que je suis. Mais avec 1 livre sur 2 en Imaginaire, le cœur penche quand même de ce côté.

Les coups de cœur

  • En romance contemporaine, deux belles lectures (sur 20 c’est peu, je suis très exigeante sûrement ! ) = Beignets d’ananas au rhum de Jo Ann Von Haff et The Wall of Winnipeg and Me de Mariana Zapatta (oui, le titre est largement mieux en français !)
  • En historique, de belles belles découvertes : entre la trilogie jeunesse de Marie Desplechins, Les filles du siècle (La Capucine, Séraphine et Satin Grenadine) et Les yeux de Sophie de Jojo Moyes
  • En imaginaire, Anergique de Celia Flaux et Valadonne de Marie Tetart (et ce n’est pas seulement parce que ce sont mes betas-lectrices !) Leurs univers et leurs personnages valent largement le détour, sans compter qu’elles possèdent des plumes délicieuses.
  • En jeunesse, les Carnets de Cerise (oui, parce que le dernier tome, on l’a lu cette année donc ça compte) et 8848 mètres de Silène Edgar, un récit prenant qui m’a essouflée.
  • En Urban fantasy, la série Ivy Wilde de Helen Harper permet de passer un moment fun avec une héroïne déjantée, je le recommande aux adeptes du genre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s